pâtes fraîches maison


Quand on y plonge, on n'en revient pas de faire soi-même ses pâtes. Et on entraîne avec nous les petits cuisiniers qui s'amusent bien à tourner la manivelle pour laminer la pâte et magie, à voir sortir des tagliatelles de la machine. Ici, je vous donne les règles de base qui j'espère vous donneront envie de vous lancer, car franchement il n'y a pas plus simple et délicieux.


Voilà ce qu'il faut pour réussir vos pâtes fraîches :

- de la farine : de la T55 ou T65 (moi je n'ai pas de T55 dans mes placards), pour se lancer n'essayer pas d'autres farines, avec celle-ci on est sûr que ça marche

- des œufs : les plus frais possibles

- les proportions : pour 100g de farine 1 œuf (plus exactement 50g d'œuf c'est leur poids moyen mais vérifier si vous avez des œufs vraiment trop gros ou trop petits ce sera problématique)

- le pétrissage : fouettez les œufs légèrement et incorporez-les à la farine à la main ou ou robot, pétrissez jusqu'à obtention d'une pâte lisse et homogène

- le temps de repos : très important, on ne peut pas le sauter c'est ce qui donne l'élasticité à la pâte avec la chaîne gluténique qui se forme, minimum 1h jusqu'à 1 jour, couvert d'un film c'est idéal, à température ambiante ou au frigo.

- ustensile : le laminoir ou le rouleau. J'ai une machine à pâte et je peux vous dire que ce n'est pas gadget lorsqu'on en fait régulièrement. L'étape la plus longue (à la main) étant de laminer : c'est à dire aplatir la pâte pour qu'elle devienne très fine. Toujours étaler sur un plan bien fariné, et avec le laminoir on saupoudre légèrement de farine entre chaque passage afin que cela ne colle pas. On peut donc faire au rouleau avec un peu d'huile de coude...Ensuite on peut les replier, et sur un plan de travail découper des tagliatelles avec un couteau de la largeur qu'on veut ou utiliser la fonction tagliatelles de la machine.

- la conservation : une fois coupées, on peut les garder une journée au frigo à la condition qu'elles soient très bien farinées, en forme de nid par exemple pour les tagliatelles. Sinon elles vont s'agglutiner et ce sera immangeable.

- la cuisson : dans une grande quantité d'eau bouillante salée et à laquelle on a ajouté 2 càs d'huile pour évoter qu'elles ne collent (normalement c'est 1l pour 100g de pâtes), on plonge les pâtes fraîches et à la reprise de l'ébullition, on compte 3 à 4 minutes. Le mieux : goûter.

- l'assaisonnement : alors là c'est l'infini des possibilités qui s'offre à vous mais pour une première, amusez-vous à les manger juste avec un peu d'huile d'olive, de bon poivre du moulin, et de parmesan de bonne qualité. C'est déjà un régal.


Pour mes pâtes fraîches aux épinards, je remplace une partie des œufs par une purée d'épinards. Pour cette purée j'utilise soit des épinards congelés que j'ai décongelé au préalable ou des épinards frais cuits rapidement à la vapeur et mixés. Donc si vous faites 400g de farine vous devriez mettre 4 œufs ou 2 œufs et 100g de purée d'épinards, cette quantité est bien pour 6 bons mangeurs en plat principal.


Ma machine à pâte : mon frère m'avait offert la Atlas 180 Marcato qui permet de faire des pâtes très fines (idéal pour les raviolis) mais sinon la Atlas 150 Marcato est très bien aussi, elle arrivera à une pâte un peu moins fine.