ma soupe au pistou


C'est ma soupe de fin d'été, quelle que soit la chaleur (même très chaud). Cette année je suis particulièrement fière car beaucoup des légumes viennent de mon jardin : les tomates, les courgettes, les haricots verts, les haricots coco et les pomme de terre.

Son goût si spécial vient du fameux pistou, et là, autant vous dire qu'il y a autant de pistous que de cuisinier.e.s. Je tiens cette recette de la maman d'une très chère amie, elle me l'avait donnée il y a 20 ans, et c'est drôle car en la refaisant avec elle il y a peu de temps, elle n'avait pas la même recette...

Elle mijote longtemps pour que tous les arômes se développent, je la commence souvent la veille d'ailleurs.

C'est une recette que l'on s'approprie car on peut enlever un ingrédient qu'on n'aime pas (ou qui nous manque), doser comme on veut. Ce qui me semble indispensable ce sont : des tomates mûres, des haricots coco, du basilic et de l'ail.

L'ajout de pâtes au dernier moment est la tradition mais je ne le fais pas à chaque fois, le goût est déjà si bon sans...


Ustensiles : j'utilise une cocotte en fonte mais on peut faire dans une grande casserole. Il vous faudra aussi un bon mortier pour écraser l'ail.

Mes quantités sont approximatives car chacun les ajuste selon son goût.

Astuce : la commencer la veille pour le lendemain

Préparation : 30 minutes

Temps de cuisson : 2 heure au moins

Ingrédients pour 6 à 8 personnes : 2 oignons / 2 carottes moyennes / 5 à 6 pommes de terre / 500 g de haricots coco frais / 1 petit kilo de tomates mûres / une bonne poignée de haricots verts frais / 2, 3 ou 4 courgettes selon leur grosseur et votre envie / 1 belle aubergine / basilic frais et ail beaucoup / huile d'olive / 150 g de coquillettes (pas indispensable) / un beau morceau de mimolette vieille


Pistou : un bon bouquet de basilic frais, beaucoup d'ail, de l'huile d'olive et de la crème crue (optionnel), sel, poivre.


1/ Émincez les oignons et de l'ail (selon votre goût entre 3 et 6 gousses) grossièrement, pelez et coupez les carottes grossièrement, faites-les revenir à feu doux dans une cocotte avec l’huile d’olive quelques minutes.

2/ Pelez et coupez en morceaux les pommes de terre, ajoutez-les dans la cocotte.

3/ Ajoutez les tomates coupées en morceaux (vous pouvez les peler je le fais quand j'ai le temps) et les haricots coco. Couvrez d'eau, salez, poivrez, si vous avez un reste de bouillon de légumes sous la main, vous pouvez en ajouter un peu. Portez à ébullition puis baissez le feu pour laisser mijoter couvert à feu doux au moins 1h, il faut que les haricots soient cuits.

4/ Ajoutez l'aubergine et les courgettes coupées en dés, les haricots verts coupés en gros morceaux une bonne poignée de basilic ciselé et poursuivez la cuisson une bonne heure.

5/ Pendant ce temps préparez le pistou : dans le mortier placez vos gousses d'ail pelées, de l'huile d'olive et écrasez, un suc va sortir de l'ail, c'est ce qui forme une sorte de pâte. Ajoutez le basilic haché, sel, poivre. Versez un peu de ce pistou dans la soupe.

6/ Avant de servir ajoutez les pâtes en respectant le temps de cuisson (étape optionnelle).

7/ Au moment de servir, apportez à table le pistou dans le bol du mortier dans lequel vous pouvez au,jouter un peu de crème crue (optionnel) et la mimolette avec sa râpe pour chacun assaisonne ainsi son assiette.

© Alice Roca 2019